Accueil Management Technologies et innovations dans les métiers du droit

Legaltech, Phase II, déjà !

Les deux premières éditions du grand salon « Village de la Legaltech » ont été des fondations, des moments de succès et de rencontres pour valider l’ampleur des transformations positives en cours, les offres existantes ou en devenir, les potentialités de ce que l’on appelle de façon un peu simpliste « la legaltech ».
Mais déjà une nouvelle étape se profile...

C’est bien parce que les co-organisateurs (OpenLaw et Le Village de la Justice) étaient persuadés dès le départ qu’il s’agissait là bien plus qu’une révolution technologique, que nous avons conçu ce salon atypique, à la fois congrès, salon, ateliers, démonstration et networking, lieu de découverte etc, dans une ambiance conviviale et interprofessionnelle (20 professions représentées et 2000 participants en 2017... et bien plus prévus en 2018).
A cette période de transformation il fallait proposer un évènement différent.

Cette année, la vague de la transformation prend encore plus d’ampleur - et propose donc plus de potentialités, avec de plus en plus de sujets et d’acteurs. Hélas nous avons dû sélectionner (faute de place) 70 acteurs « seulement » parmi les quelques 200 identifiés ; imaginez le dynamisme d’un secteur encore naissant !

Un souhait de clarté et de hiérarchisation... mais aussi un sentiment d’urgence !

Et déjà se profilent d’autres tendances : un souhait de clarté et de hiérarchisation dans les thèmes de la transformation des métiers du droit, et juste derrière un sentiment d’urgence qui saisit nombre de professionnels, juristes, avocats, huissiers, etc. Cela les conduit à un besoin de « mettre en pratique » dès les prochains mois, au-delà de la théorie et du test, ou POC (« proof of concept ») :
Les professionnels du droit nous disent en substance « Nous en parlions ? Et bien transformons maintenant ! »

A ce souhait d’action exprimé, s’ajoute un autre facteur, le facteur Humain, au coeur de ces sujets, car ce sont bien les femmes et hommes qui adopteront, généraliseront, amélioreront, tous ces outils et processus.
Les sujets de la formation, du recrutement et du management sont donc à saisir immédiatement pour ne pas trop prolonger la période actuelle de pénurie de professionnels suffisamment formés et leaders.

Pour toutes ces raisons, le Village de la Legatech entre dans une seconde période, plus opérationnelle au sujet la Legaltech... Une Phase II après la première découverte, avec des conférences, ateliers, démonstrations, solutions pour la plupart distribuées et « débordant » largement du seul sujet initial (regtech, privacytech, compétences, formation, vulgarisation, et même une notion d’industrialisation de la legaltech...).
Et nous pouvons d’ores et déjà prédire l’évolution du nom de l’évènement pour 2019, tant il apparait évident que ce que nous y vivons tous ensemble est en réalité au coeur de l’exercice du droit au quotidien, au-delà de la seule technologie.

Un écosystème s’est irrémédiablement créé. Venez vivre cela avec nous les 27 et 28 novembre à la Cité des Sciences à Paris... [1]

Christophe ALBERT
Village de la Justice (Co-organisateur du 3ème Village de la Legaltech avec OpenLaw)

Recommandez-vous cet article ?

Donnez une note de 1 à 5 à cet article : L’avez-vous apprécié ?

11 votes

Notes :

[1Inscriptions et programme sur http://village-legaltech.fr