Accueil Carrières en droit Métiers du droit Professionnels du Droit

Les dernières tendances du recrutement juridique et les spécialités les plus recherchées.

Mise à jour d’Octobre 2018 de notre veille sur les tendances du recrutement juridique : retrouvez sur cette page régulièrement les statistiques de publication d’annonces.
En bref ; le recrutement juridique est sur une pente ascendante, et le record du nombre d’annonces publiées est battu régulièrement depuis septembre 2017, pour tous les métiers du droit. Nous observons ainsi une hausse de 32% sur les 9 premiers mois de l’année 2018.

Le Village de la justice, le 1er site ouvert de la communauté professionnelle juridique depuis 21 ans, suit de près les tendances du recrutement juridique, grâce notamment à la rubrique Emploi leader, donc assez représentative de "ce qui se passe".

L’année 2017 aura été meilleure que 2016 en nombre de recrutements, enregistrant une progression constante d’une année sur l’autre. L’embellie est là et se poursuit en 2018 avec +32% d’offres d’emploi (uniquement les CCD, CDI, Collaborations libérales) sur les 9 premiers mois de l’année 2018 par rapport à 2017.
En pratique, chaque mois depuis septembre 2017 a été meilleur que le même mois de l’année précédente en nombre d’annonces publiées.

Le cabinet de recrutement Robert Walters indique que, concernant les avocats d’affaires, "le volume d’offres d’emploi chez les avocats s’affiche à la hausse (+16% sur le 1er semestre 2018), les besoins s’exprimant plus particulièrement dans les départements corporate, social et bancaire.
Si ces chiffres ne peuvent être totalement représentatifs – il s’agit d’un marché essentiellement "de chasse", et non d’annonces - cette hausse reflète néanmoins une tendance : les cabinets d’affaires ont toujours pour objectif de conserver des équipes étoffées, mais ils connaissent des difficultés à attirer de nouveaux collaborateurs sur les secteurs les plus sollicités.
En effet, malgré un marché très actif, on constate une certaine frilosité des candidats, en particulier des profils seniors et mid-level. Ceux-ci se montrent relativement peu mobiles, sauf pour des cabinets qui pourraient leur offrir un vrai projet, une association à court terme ou pour raccrocher la robe lorsqu’ils ne peuvent se projeter en tant qu’associés.
Cela traduit ainsi la nécessité, pour les cabinets d’affaires, de mieux communiquer sur leurs besoins et de faire appel à des cabinets spécialisés en recrutement d’avocats, face à cette guerre ouverte des talents..."

Du côté des Juristes en entreprise, le cabinet Fed Legal indiquait récemment dans une interview que "les entreprises sont moins frileuses à l’idée de recruter et choisissent d’anticiper leurs besoins avec proactivité. Les créations de postes répondent à la fois à un besoin de renforcer les équipes existantes et à une volonté d’internaliser de nouvelles compétences au sein des directions juridiques et fiscales.
On observe, par exemple, une forte demande du côté des profils de juristes spécialisés en protection des données personnelles et de DPO (data protection officer) qui fait écho à l’entrée en application du RGPD le 25 mai dernier. (...) Le corporate/M&A, l’immobilier et les contrats internationaux sont également des matières très prisées actuellement."

Et si on ajoute le domaine de la conformité en général ou encore l’application de la loi « Sapin 2 », on comprend que la demande soit forte.

L’amélioration de la conjoncture économique a permis aux dirigeants d’entreprises de reprendre confiance et d’investir davantage. Ce retour à l’optimisme impacte directement les besoins en recrutement, qui évoluent nettement à la hausse dans tous les secteurs... Ce qui aboutit en 2018 à une presque-pénurie de main d’œuvre, notamment chez les cadres qui connaissent "une situation proche du plein-emploi" selon une étude Randstad, avec un taux de chômage de 3,3%.

"Une surenchère des salaires..."

Il y aurait en conséquence une surenchère des salaires selon cette même enquête : "Tous les secteurs sont marqués par une hausse homogène des niveaux de salaire. Le secteur RH, Paie et Juridique ne fait pas exception avec une hausse à +2,4% (après +1,1% en 2017). Ce résultat est le fruit de plusieurs facteurs combinés. Sous l’influence du numérique, les métiers du secteur se transforment. Les collaborateurs se voient confier des missions plus complexes et à plus forte valeur ajoutée."

Voici maintenant l’évolution du nombre de postes (emploi et stages) proposés sur Le Village de la Justice :

Notez qu’il est important de comparer chaque mois à son "grand frère" de l’année précédente, l’emploi ayant une importante saisonnalité... Comparez donc Juin 2018 à Juin 2017, c’est le vrai indicateur de tendance.

Concernant les stages, ils sont toujours nombreux, mais le fait marquant depuis 2017 est que ce sont les offres d’emploi qui ont le plus augmenté en nombre ; c’est une bonne nouvelle et cela démontre une confiance des entreprises à long terme.

Quels sont les domaines du droit pour lesquels l’augmentation des offres d’emploi est la plus forte ?

Voici les chiffres de l’évolution du nombre d’offres d’emploi (hors stages donc) pour les spécialités les plus souvent demandées sur les annonces du Village de la justice.
Poussés par le RGPD, le nombre d’offres d’emploi en "données personnelles" a bondi (plus que doublé pour les avocats !), mais d’autres domaines connaissent une belle hausse, comme le droit public par exemple.

Des tendances à suivre régulièrement sur cette page...

https://www.village-justice.com/ann...

Chiffres Village-justice.com.

Recommandez-vous cet article ?

Donnez une note de 1 à 5 à cet article : L’avez-vous apprécié ?

528 votes