• 982 lectures
  • 1re Parution: 23 août 2021

  • 4.97  /5
Guide de lecture.
 

Adoption d’un accord-cadre sur le télétravail dans la fonction publique.

Un accord-cadre sur la mise en œuvre du télétravail dans la fonction publique a été signé à l’unanimité par les partenaires sociaux nationaux le 13 juillet 2021.

I/ Rappel (non exhaustif) du régime du télétravail dans la fonction publique.

Le télétravail dans la fonction publique a été introduit par l’article 133 de la loi n°2012-347 du 12 mars 2012 et a été précisé par le décret n° 2016-151 du 11 février 2016.

Le télétravail désigne toute forme d’organisation du travail dans laquelle les fonctions qui auraient pu être exercées par un agent dans les locaux où il est affecté sont réalisées hors de ces locaux en utilisant les technologies de l’information et de la communication [1].

Le télétravail peut être organisé au domicile de l’agent, dans un autre lieu privé ou dans tout lieu à usage professionnel [2].

Le télétravail s’exerce sur demande des agents et après accord de son administration [3].

La quotité des fonctions pouvant être exercées sous la forme du télétravail ne peut être supérieure à trois jours par semaine. Le temps de présence sur le lieu d’affectation ne peut être inférieur à deux jours par semaine [4].

Il peut être mis fin à cette forme d’organisation du travail, à tout moment et par écrit, à l’initiative de l’administration ou de l’agent, moyennant un délai de prévenance de deux mois [5].

II/ Adoption d’un accord-cadre applicable aux trois versants de la fonction publique.

Un accord-cadre sur la mise en œuvre du télétravail dans la fonction publique a été signé le 13 juillet 2021.

Cet accord-cadre vise à créer un socle commun aux trois versants de la fonction publique et constitue le cadre dans lequel devra s’inscrire le dialogue social avec les employeurs publics avant le 31 décembre 2021.

S’il rappel certains principes d’ores et déjà prévus par le décret n°2016-151 du 11 février 2016, l’accord-cadre apporte également des précisions et notamment concernant :
- le développement des espaces partagés (tiers-lieux) [6] ;
- la prévention des risques pour la santé et la protection des agents [7] ;
- le droit à la déconnexion [8] ;
- la prise en compte des agents en situations particulières [9] ;
- le télétravail en cas de circonstances exceptionnelles afin d’assurer la continuité du service public (par exemple, en cas de pandémie) [10].

Enfin, l’accord-cadre fixe une indemnité forfaitaire pour les agents en télétravail [11] :
- pour la fonction publique de l’Etat et la fonction publique hospitalière, une indemnité forfaitaire sera versée (2,5 € par jour de télétravail dans la limite de 220 € annuels) ;
- pour la fonction publique territoriale, « la mise en œuvre de l’indemnisation s’inscrit dans le cadre du principe de libre administration des collectivités territoriales ».

L’accord-cadre est consultable à partir du lien suivant [12].

Vincent Horeau
Avocat au Barreau de Paris
vincent.horeau chez horeau-aovcat.fr
http://horeau-avocat.fr

Recommandez-vous cet article ?

Donnez une note de 1 à 5 à cet article :
L’avez-vous apprécié ?

1 vote

Notes de l'article:

[1Art. 2 al 1er du décret.

[2Art. 2 al 2 du décret.

[3Art. 5 al 1er du décret.

[4Art. 3 du décret.

[5Art. 5 al 6 du décret.

[6Point 3, page 7.

[7Point 4, page 8.

[8Point 5, page 10.

[9Point 10, page 16.

[10Point 13, page 19.

[11Point 9, page 16.

A lire aussi dans la même rubrique :

Bienvenue sur le Village de la Justice.

Le 1er site de la communauté du droit, certifié 4e site Pro en France: Avocats, juristes, fiscalistes, notaires, huissiers, magistrats, RH, paralegals, étudiants... y trouvent services, informations, contacts et peuvent échanger et recruter. *

Aujourd'hui: 144 790 membres, 21585 articles, 126 407 messages sur les forums, 4 720 annonces d'emploi et stage... et 2 300 000 visites du site par mois. *


Nouveau sur Le Village >

De nouveaux Appels à sujets d'articles proposés à nos auteurs.

Focus sur >

Cybersécurité des cabinets d’avocats : il est urgent et assez simple de s’en préoccuper.




LES HABITANTS

Membres

PROFESSIONNELS DU DROIT

Solutions

Formateurs