Accueil Carrières en droit Le coin des étudiants

5 conseils pour réussir sa licence de droit !

En fac de droit, le taux d’échec est très élevé : 60% pour les étudiants en première année ! [1] Les études de droit sont en effet très exigeantes. Pour réussir, il faut adopter une bonne méthode de travail et de bons réflexes.
Voici 5 conseils qui vous aideront à réussir votre licence de droit.

Par Maxime Bizeau

Conseil n°1 : Focalisez-vous sur l’essentiel.

En droit, nombreux sont les étudiants qui veulent emmagasiner toujours plus de connaissances. Pour autant, les étudiants en droit qui réussissent sont généralement ceux qui savent se concentrer sur l’essentiel, sans perdre de temps sur des détails inutiles.

Mieux vaut parfaitement maîtriser ce qui est réellement important, plutôt que d’essayer de tout connaître sur le bout des doigts ! Retenez cet adage, et appliquez-le dans vos études de droit.

Cela commence dès la prise de notes. Il n’est pas nécessaire de noter absolument tout ce que dit le professeur ! Il ne faut pas que la prise de notes absorbe toute votre attention ; vous devez suivre activement le raisonnement du professeur afin de sélectionner ce que vous devez noter.

Ne pas devenir un scribe qui sort de l’amphi la main engourdie sans avoir rien compris !

De cette manière, vous commencez déjà à apprendre, et à comprendre le cours. Pendant que les autres étudiants se contentent de faire les scribes pendant deux heures, et sortent de l’amphi la main engourdie et en n’ayant rien compris ou retenu, vous sortez de l’amphi avec une première compréhension du cours. Vous avez profité des explications données par le professeur pour comprendre certains points du cours, et vous avez noté ce qui est réellement important. Vous avez donc un cours qui est de qualité et un minimum synthétique.

Attention ! Ne tombez pas dans l’excès ! L’idée n’est pas de ne rien noter pendant les cours. L’idée est de ne pas tout noter, afin d’avoir un cours déjà prêt à être fiché ou même déjà prêt pour l’apprentissage.

De la même manière, mieux vaut ne pas trop se disperser lorsqu’il s’agit d’apprendre ses cours. Si travailler avec des livres peut être intéressant pour approfondir ou mieux comprendre une notion, il s’agit en réalité souvent d’une perte de temps.
Trop d’étudiants préfèrent utiliser des manuels de plusieurs centaines de pages plutôt que leur cours pour réviser, alors que leur cours contient tout ce qu’il faut pour obtenir une très bonne note à l’examen.

Si vous êtes étudiant en droit, votre temps est limité. Alors utilisez le à bon escient, et concentrez-vous sur l’essentiel !

Conseil n°2 : Apprenez vos cours avec la méthode des couches successives.

La méthode des "couches successives" est une méthode d’apprentissage originale mais diablement efficace.
Il s’agit dans un premier temps de comprendre la structure du cours, en le décortiquant en trois couches différentes. Un cours de droit est généralement très dense, et comporte un certain nombre d’éléments qui sont moins importants que d’autres. L’idée est donc de hiérarchiser les informations, de distinguer les éléments essentiels de ceux qui le sont moins.

Décortiquer le cours en trois couches différentes : original mais diablement efficace !

La première couche correspond à l’ossature générale du cours, c’est-à-dire au plan du cours (les titres et sous-titres).
La deuxième couche comprend les définitions, les articles de loi, les grands principes, les jurisprudences importantes et, de manière générale, les éléments importants.
La troisième couche correspond aux exemples, aux débats doctrinaux et, plus généralement, aux points qui permettent d’aller plus loin, qui donnent davantage de détails.

Après avoir identifié chaque couche, utilisez un code couleur pour distinguer les différentes couches.
La méthode des couches consiste ensuite à lire votre cours en trois étapes :
• Première étape : la première couche ;
• Deuxième étape : la première couche et la deuxième couche ;
• Troisième étape : la première couche, la deuxième couche et la troisième couche.

Au premier abord, vous pouvez avoir l’impression que cette méthode d’apprentissage va vous faire perdre du temps. En réalité, c’est une excellente méthode pour comprendre comment le cours est structuré, et donc mieux le retenir.

Apprendre un cours ligne par ligne n’est pas ce qu’il y a de plus efficace. En appliquant la méthode des couches, vous passerez plus de temps sur les éléments essentiels de votre cours, et, surtout, les informations contenues dans votre cours seront mieux organisées dans votre esprit (comme si vous rangiez chaque information dans différents sous-dossiers, eux-mêmes rangés dans des dossiers).

Admettons que votre examen porte sur un passage précis de votre cours. En ayant appris votre cours avec la méthode des couches, vous saurez clairement où se situe le passage en question dans votre cours, quels sont les éléments et points qui lui sont liés, etc. Vous n’aurez alors plus qu’à ouvrir le dossier correspondant pour traiter la question !

Conseil n°3 : Travaillez régulièrement.

Pour bien apprendre ses cours, la meilleure chose à faire est de les revoir à intervalles réguliers. C’est la théorie des répétitions espacées.
Cette théorie nous enseigne que pour mémoriser des informations sur le long terme, il est optimal de les revoir au moment où le cerveau est sur le point de les oublier.
Dans la grande majorité des cas, le cerveau humain oublie ce qu’il a appris. Plus le temps passe, plus il oublie des informations. Et si l’on n’effectue pas de révision régulière, il aura tout oublié au bout d’un certain temps.
Mais si l’on effectue des révisions régulières au moment où le cerveau se prépare à oublier ce qu’il a appris, il mettra alors de plus en plus de temps à oublier les informations. Au bout d’un certain nombre de répétitions, les informations finiront par s’ancrer dans le cerveau.

Mettre en pratique la théorie des répétitions espacées.

Tout cela est intéressant, mais comment l’appliquer dans vos études de droit ?

D’abord, vous devez reprendre vos cours (pour les remettre en forme et les réorganiser) juste après y avoir assisté. C’est le meilleur moment pour le faire car tout sera encore frais dans votre tête, et vous ne perdrez pas de temps à vous demander ce que le prof pouvait bien vouloir dire dans tel ou tel paragraphe.

Ensuite, vous devez ficher vos cours une fois par semaine (le week-end par exemple).

Enfin, vous pouvez, une fois par mois par exemple, faire un “check-point” et revoir tout ce que vous avez étudié jusque-là.

Petit à petit, les informations s’ancreront dans votre mémoire. Ce sera du temps de gagné au moment des révisions car vous n’aurez alors plus qu’à consolider vos acquis.

Conseil n°4 : Ne négligez pas les petites matières.

En droit, les matières fondamentales sont les matières pour lesquelles vous avez chaque semaine des séances de travaux dirigés. Ces matières sont généralement affectées des plus gros coefficients, et demandent beaucoup de travail.
Pour autant, vous ne devez surtout pas négliger les matières complémentaires ! Ces matières ont effectivement un coefficient plus faible, mais possèdent souvent un rapport « temps passé/résultats obtenus » très intéressant.

Jouer sur le rapport "temps passé/résultats obtenus".

Elles font en effet l’objet d’examens sous forme de simples questions de cours (écrites ou orales). Pour les matières complémentaires, pas de commentaire d’arrêt, dissertation ou cas pratique ! On vous demande simplement de connaître votre cours.
Et c’est pourquoi il est possible d’obtenir d’excellentes notes dans ces matières : des 16, 17, 18/20…

En revanche, obtenir d’excellentes notes aux examens écrits, ce n’est pas la même histoire ! Rares sont les étudiants en droit ayant eu plus de 16 à un commentaire d’arrêt…

Alors ne négligez pas les matières complémentaires. Si vous les travaillez régulièrement, vous n’aurez pas de mauvaises surprises et les résultats suivront.

Conseil n°5 : Trouvez votre pourquoi.

A votre avis, quelle est la raison pour laquelle certains étudiants en droit sont déterminés à réussir leurs études, vont à tous les cours et travaillent chez eux de manière régulière, tandis que d’autres manquent de motivation, ne vont en cours que les 36 du mois et travaillent à la dernière minute ? La réponse est simple : les premiers savent pourquoi ils font du droit.

Ils savent ce que cela peut leur apporter, vers quels débouchés cela peut les amener. Et c’est précisément pour cette raison qu’ils trouvent les ressources nécessaires pour réussir leur droit.

Si vous êtes étudiant en licence de droit, il est très important que vous déterminiez votre pourquoi. Dans quel but faites-vous du droit ? Pour faire quoi après ?

Donner du sens à ses études.

Ainsi, vous devez vous intéresser aux différents métiers que vous pourriez faire après vos études de droit. Renseignez-vous bien, car la liste est longue. On pense tout de suite à certaines professions bien connues du grand public : avocat, notaire, magistrat, etc. Mais en réalité, le droit peut vous mener à une multitude de métiers différents : commissaire de police, chef d’établissement pénitentiaire, commissaire-priseur, etc.

Essayez également de faire des stages le plus tôt possible. Cela vous permettra d’affiner votre projet professionnel.

Quand vous aurez déterminé pourquoi vous faites du droit, vous n’aurez plus de problèmes de motivation. Vos études de droit prendront du sens, et c’est cela qui vous permettra de tenir sur la durée.

Maxime Bizeau
Élève-avocat
Fondateur de https://fiches-droit.com

Recommandez-vous cet article ?

Donnez une note de 1 à 5 à cet article : L’avez-vous apprécié ?

38 votes

Notes :

[1Source Le Figaro.


Vos commentaires

Commenter cet article
  • Le 27 novembre à 08:15 , par Colm Mannin
    Métiers du droit

    Article intéressant mais l’auteur oublie de mentionner que parmi les différents métiers du droit figurent notamment celui de juriste d’entreprise alors qu’il y en a près de 20 000 en France.

  • Le 21 novembre à 18:52 , par Aurelien M
    Merci pour les conseils

    Merci pour ces conseils précieux qui j’espère vont m’aider à réussir ma troisième année.
    L’année dernière vos fiches m’ont été bien utiles !
    Je recommande chaleureusement !!!

  • Le 21 novembre à 18:31 , par Zanane hamza
    Hamza zanane

    Merci mon ami pour cet article !!

  • Le 21 novembre à 15:23 , par Nathalie

    Merci pour vos conseils qui sont judicieux et pleins de bon sens. Cette première approche m’incite à découvrir les fiches que vous proposez.
    Cette année est tellement dense que je prends conscience que la méthodologie d’apprentissage est absolument fondamentale