Par Flora Labrousse, Avocat.
 
Guide de lecture.
 

Chômage partiel : peut-on cumuler plusieurs emplois ?

Habituellement, un salarié est libre de cumuler plusieurs emplois dès lors qu’il reste loyal et transparent vis-à-vis de ses employeurs et qu’il veille à respecter la durée maximale légale de travail.

La question du cumul d’emplois se pose légitimement en cas de suspension du contrat de travail principal du salarié. Un salarié qui a été placé en chômage partiel peut-il cumuler un second emploi en parallèle de son emploi principal si ce dernier a été suspendu ?

Dans le contexte de la crise sanitaire, nombreux sont les salariés qui ont été placés en activité partielle pendant le confinement et qui, outre dans le but de pallier les éventuelles difficultés financières, souhaitent se rendre utiles et contribuer aux « services essentiels ».

Le contrat de travail des salariés placés en activité partielle n’est pas rompu : il est simplement suspendu.

Se pose alors plusieurs questions :
- Les salariés placés dans une telle situation peuvent-ils trouver un autre emploi en parallèle de leur activité principale dès lors que celle-ci est suspendue ?
- Ces salariés pourront-ils cumuler les indemnités liés au chômage partiel outre le salaire du second emploi occupé ?

Plusieurs conditions cumulatives doivent être réunies :

Tout d’abord, le salarié a une obligation de loyauté conformément aux dispositions de l’article L1222-1 du code du travail. Dès lors, le salarié ne doit pas nuire à son employeur. Dans ces conditions, même si son contrat de travail principal est suspendu, il devra toutefois veiller à en respecter les clauses.

Dans ce cas, le salarié placé en chômage partiel ne pourra pas occuper un second emploi dans une société concurrente (clause de non-concurrence) ni dans aucune autre société si une clause d’exclusivité est insérée à son contrat de travail principal. Le salarié placé dans une telle situation devra également rester transparent avec son employeur principal en l’informant du second emploi occupé.

En cas de manquement à cette obligation, le salarié s’expose à un licenciement pour cause réelle et sérieuse de licenciement, voire à un licenciement pour faute grave ou faute lourde, pouvant justifier le départ immédiat du salarié de l’entreprise sans préavis ni indemnités.

Le salarié s’expose également à une condamnation à une certaine somme d’argent au titre des dommages-intérêts pour exécution déloyale du contrat de travail, en fonction du préjudice subi par la société ou l’employeur.

Par exemple, dans le cas d’un arrêt de travail : La chambre sociale de la Cour de cassation a rendu un arrêt en date du 26 février 2020 (n° 18-10.017) précisant les contours du cumul d’emplois, pendant un arrêt de travail.
La Haute Juridiction a souverainement indiqué que : « L’exercice d’une activité, pour le compte d’une société non concurrente de celle de l’employeur, pendant un arrêt de travail provoqué par la maladie ne constitue pas en lui-même un manquement à l’obligation de loyauté qui subsiste pendant la durée de cet arrêt. Dans un tel cas, pour fonder un licenciement, l’acte commis par un salarié durant la suspension du contrat de travail doit causer préjudice à l’employeur ou à l’entreprise. »

La Haute Juridiction a en outre précisé que : "Ce préjudice ne saurait résulter du seul paiement par l’employeur, en conséquence de l’arrêt de travail, des indemnités complémentaires aux allocations journalières ».

Le salarié doit également veiller à respecter la durée légale de travail. A cet égard, l’ordonnance n° 2020-323 du 25 mars 2020 prévoit une dérogation, applicable jusqu’au 31 décembre 2020, dans les secteurs particulièrement nécessaires à la sécurité de la nation et à la continuité de la vie économique et sociale ; Cette durée est portée à 12 heures par jour et 60 heures par semaine.

Si toutes les conditions sont réunies, le salarié pourra percevoir concomitamment les indemnités dues au titre du chômage partiel outre sa rémunération en contrepartie du second emploi occupé.

Flora LABROUSSE,
Avocat au Barreau de Paris
Site internet : https://9trevise-avocat.com/
Page : https://widr.app/fr/flora-labrousse

Recommandez-vous cet article ?

Donnez une note de 1 à 5 à cet article :
L’avez-vous apprécié ?

52 votes
Commenter cet article

Vos commentaires

  • Dernière réponse : 10 avril à 00:39
    par Alexandre , Le 15 janvier à 17:49

    bonjour je suis cuisinier je suis donc au chomage partiel ,j ai retrouvé ( en attendent la ré ouverture des restaurants) un cdd d’un mois ,au cas ou il y’aurais un nouveau confinement total comment cela ce passe t il ?je doute que les gens dans la meme situation que moi touche deux chomages partiels ,merci pour votre réponse .

    • par Karine , Le 2 avril à 06:42

      Bjr avez vous eu une réponse à votre question car mon mari va se retrouver dans ce cas suite aux annonces du président.... Peut il toucher deux chômages partiels.... Merci

    • par Pierre , Le 10 avril à 00:39

      Bonjour , je me posais également la question. Est il possible de cumuler 2 chômage partiel ?
      Étant en restauration et mon entreprise de remplacement va fermer également .

      Merci !

  • par IRHP , Le 11 février à 12:07

    Bonjour maitre,

    Merci pour cette belle définition ! J’avais un doute sur le sujet, notamment sur l’accumulation des indemnités mais grâce à vous, tout est plus clair !

    la simple suspension du contrat de travail et bien évidemment ses clauses permettent à elles seules d’évaluer la faisabilité...

    Encore merci pour cet article on ne peut plus précieux !!!
    Sébastien
    Innov’ RH & paie

  • par Jean luc , Le 30 janvier à 09:24

    Bonjour
    Je suis cuisinier au chômage partiel
    Je travail en intérim en attendant
    Je cumul les deux revenus
    Dois je déclarer mes revenus de mon activité intérimaire ?
    Merci
    Bisous

  • Bonjour
    J’ai lu les questions mais pas vu de réponses où sont elles ?’
    Alors je suis donc chômage partiel puisque je travaille en restauration .. ai je le droit de travailler ailleurs percevoir un autre revenu sans perdre la rémunération de mon chômage partiel ?
    Peut être un maximum d’heures par semaine ??
    Merci de votre réponse

    • par Rédaction du Village de la Justice. , Le 18 janvier à 16:01

      Bonjour,

      nous vous conseillons de lire l’article de Me Labrousse précédant les questions, vous trouverez certainement une réponse à la vôtre. Le lien vers l’article : https://www.village-justice.com/articles/chomage-partiel-cumul-emplois-salarie-peut-exercer-une-activite-professionnelle,34763.html

      La Rédaction du Village de la Justice

    • par FLORA LABROUSSE , Le 18 janvier à 16:16

      Chers tous,

      Je vous remercie de l’intérêt que vous portez à mon article.

      Le forum Village de la Justice n’est pas un lieu adapté aux conseils juridiques, qui nécessitent confidentialité et détails.
      Si vous attendez un conseil précis et personnalisé, il faut consulter un avocat directement.

      Cordialement.

      Maître Flora LABROUSSE

  • Dernière réponse : 9 janvier à 14:23
    par Le petit Matthieu , Le 27 décembre 2020 à 17:22

    Bonjour,
    Travaillant pendant le confinement et étant au chômage partiel ( restauration oblige) je voulais savoir si je pouvais cumuler mon emploi avec le chômage partiel en 2021 ( jusqu’à la réouverture des restaurants)
    Bonne journée à vous

    • Bonjour,

      J’ai pas mal lu d’infos à ce sujet mais je ne suis pas certain d’avoir tout bien saisi concernant la seconde activité possible lors d’une période de chômage partiel.
      Je suis actuellement en chômage partiel du fait de mon emploi de responsable commercial chez un constructeur de stand en agence événementielle. Notre activité est totalement arrêtée depuis mars dernier et je souhaite travailler en parallèle.
      Je précise que mon employeur m’a donné l’autorisation pour exercer une seconde activité car nous savons que rien ne reprendra avant au moins l’automne prochain.
      Je voulais savoir si la fameuse durée légale de travail à ne pas dépasser concerne celle du second emploi ou celle de mon emploi initial (35 heures) cumulée à celle du second emploi éventuel.
      Pour résumer, si puis-je exercer un second emploi à plein temps ou uniquement à temps partiel ?
      Par ailleurs, dois-je choisir uniquement des missions intérim et contrats CDD et pas des CDI ou puis-je également choisir des CDI ?

      Par avance merci pour votre aide.
      Bonne journée à vous.
      Franck

      J’ai beaucoup regardé sur internet mais je souhaiterais être certain de ne pas me tromper.

A lire aussi dans la même rubrique :



Profitez-en !

C'est seulement aujourd'hui sur Le Village de la Justice:

Abonnez-vous à La Base Lextenso - 2021 est offert !

Demain une autre offre !


LES HABITANTS

Membres

PROFESSIONNELS DU DROIT

Solutions

Formateurs