Gwenaëlle Vautrin, Avocate au Barreau de Compiègne.

  • 1588 lectures
  • 1re Parution: 8 décembre 2022

  • 4.75  /5

Un tribunal judiciaire transformé en forum des métiers !

A l’invitation de Nadine Dubosc, présidente du Tribunal judiciaire de Compiègne, les avocats étaient conviés à participer au premier forum des métiers des professions judiciaires, samedi 19 novembre 2022.
Une belle initiative, née lors de la nuit du droit du 4 octobre dernier, à l’issue de laquelle plusieurs professeurs de lycée font part de leur enthousiasme pour le procès fictif auquel ils ont pu participer, et qui leur a permis de découvrir tous les métiers de l’audience.

« Si seulement nos futurs bacheliers pouvaient échanger avec tous ces professionnels avant de faire leurs choix sur parcoursup »… Un vœu qui ne restera pas pieux pour la présidente du tribunal judiciaire, qui décide de monter en quelques semaines un forum regroupant tous les métiers judiciaires.

Ce forum arrive en pleine actualité : le projet de loi de finances 2023 prévoit en effet 10 764 recrutements, dont 2 300 dédiés au Ministère de la justice.

Sous l’impulsion du bâtonnier, Gérard Ferreira, une équipe composée de 4 bâtonniers et d’un membre du conseil de l’ordre se mobilise pour la journée du 19 novembre, qui voit s’enchainer, toutes les demi-heures, des conférences de présentation des professions dans la grande salle d’audience ; en parallèle, des ateliers « métiers » sont organisés à tous les étages du tribunal.

Les professions judiciaires se sont fortement mobilisées pour le forum : forces de l’ordre (police, gendarmerie, douanes…), associations de protection des majeurs et mineurs, commissaires de justice, mandataires judiciaires, direction interrégionale des services pénitentiaires, PJJ… sans oublier les greffiers, magistrats et avocats.

Et pour une première, c’est une grande réussite, car les parents et futurs bacheliers se sont eux aussi, mobilisés en nombre, avec près de 500 visiteurs.

En effet, dès 9h45, une foule de parents et de jeunes se masse devant les grilles du tribunal, qui s’ouvrent pour la première conférence animée par 2 étudiants dynamiques de l’université de droit Jules Verne d’Amiens : inscription sur parcoursup, fonctionnement des cours magistraux et des travaux dirigés… La salle est bondée, avec des futurs étudiants, qui assistent debout aux échanges interactifs qui se sont continués dans l’atelier qui n’a pas désempli de la matinée.

Jean Gambier et Victor Andrieux, qui ont pris de leur temps sur leur révision d’examen de première année, sont plus qu’enthousiastes d’avoir pu échanger sur leur nouvelle vie d’étudiant, et donner quelques ficelles aux futurs bacheliers.

Comme eux, les professionnels du forum sont conquis par l’intérêt que les jeunes portent à leur profession et ils découvrent à cette occasion que des étudiants de première année de droit sont également venus au forum pour conforter leur choix professionnel futur.

Salle comble lors de la première conférence animée par les étudiants.

Sylvain Lefebvre, lieutenant stagiaire, répond en effet aux questions de trois étudiantes en droit qui s’intéressent aux métiers de la police car « pour nous, le barreau, c’est non… » ; il présente ainsi les différents métiers de son corps professionnel, expliquant que le quotidien est intense mais compensé par un « engagement de terrain passionnant ».

Juste à côté, une lycéenne participe, avec intérêt, à une démonstration de relevés d’empreintes digitales, effectuée par une jeune représentante de la police technique et scientifique, dont l’atelier aura beaucoup de succès, le commissaire de police venant en renfort de ses 3 représentants.

L’atelier gendarmerie connait le même engouement : le chef d’escadron François Parezys et le major David Dorigny confirment la grande affluence des jeunes venus les rencontrer et qu’ils espèrent motiver pour de futurs recrutements locaux.

Les métiers moins visibles connaissent un succès identique : les représentants de l’association Union départementale des associations familiales - UDAF (Sabine Bregeras, Anais Stevens et Olivier Musart) sont surpris « c’est notre première participation et nous avons eu l’agréable surprise d’avoir beaucoup plus de monde que ce que nous avions prévu ».

Il faut patienter de très longues minutes pour pouvoir dialoguer avec les magistrats et les greffiers qui se sont fortement mobilisés, y compris le procureur de la République, Marie Lawzysz, qui répond aux nombreuses sollicitations, tout en étant de permanence.

Le pool avocats n’a pas vu passer cette journée intense et notre conférence de présentation a été l’occasion d’évoquer la variété de nos domaines d’intervention, sans oublier nos métiers en dehors du prétoire : conseil, médiation, arbitrage, enquête…

Nous avons vu les crayons et portables en mouvement, lorsque nous avons invité le jeune public à découvrir la diversité de notre profession dans les vidéos réalisés par le CNB et diffusés sur le média brut.

Nous avions également décidé de mettre en valeur ce qui fait l’essence de notre métier, nos engagements, qu’ils soient politiques ou sociétaux, devant un parterre de jeunes, en quête de sens dans leur destinée professionnelle.

Le bâtonnier Murielle Bellier a fait le plein de demandes de stage, après avoir parlé de son métier d’écrivain et de son combat pour la création du fichier national automatisé des empreintes génétiques [1].

Même succès pour le bâtonnier Frédéric Baube, actuel président de l’IXAD (école des avocats de la région nord-ouest), qui a réussi à captiver son auditoire, en évoquant le parcours qui attendait ces futurs élèves candidats à notre profession.

Le bâtonnier Anne Bolliet, Sophie Lanckriet et moi-même avons parlé de l’ordinalité et nos multiples combats pour les droits de l’Homme que ce soit en France ou à l’étranger.

Le livre d’or, laissé à disposition, à la sortie du tribunal, a conforté nos impressions positives sur cette journée.

Nous avons pu y lire de nombreux messages de remerciements et de félicitations, écrits par des jeunes enthousiastes et des parents rassurés : « gens passionnés » « on a adoré » « super initiative » « les conférences ont précisé nos orientations... » « félicitations pour l’organisation de cette journée à renouveler… ».

Nous répondrons bien évidemment favorablement à l’invitation qui nous sera faite l’année prochaine, afin de revivre ce moment de partage exceptionnel.

Les grilles du tribunal se sont refermées sur un moment heureux qui a permis à l’ensemble des participants de faire partager sa passion d’exercer ; un mois auparavant, le Tribunal judiciaire de Nanterre refermait ses portes malheureux et endeuillé, suite à la disparition tragique de sa vice-présidente, Marie Truchet. On peut quelquefois mourir de sa passion d’exercer.

Gwenaëlle Vautrin, Avocate au Barreau de Compiègne.

Recommandez-vous cet article ?

Donnez une note de 1 à 5 à cet article :
L’avez-vous apprécié ?

4 votes

Notes de l'article:

[1Note de l’auteure : Elle retrace avec brio son engagement dans son livre « Angélique : l’empreinte d’une vie ».

Bienvenue sur le Village de la Justice.

Le 1er site de la communauté du droit, certifié 6e site Pro en France: Avocats, juristes, fiscalistes, notaires, commissaires de Justice, magistrats, RH, paralegals, étudiants... y trouvent services, informations, contacts et peuvent échanger et recruter. *

Aujourd'hui: 149 700 membres, 24012 articles, 126 607 messages sur les forums, 4 000 annonces d'emploi et stage... et 1 400 000 visites du site par mois en moyenne. *


FOCUS SUR >

[Tribune de la Rédaction] ChatGPT : même pas peur...

A LIRE AUSSI >

Avocat en Droit des étrangers, empathie et polyvalence au service des Droits de l'Homme.




LES HABITANTS

Membres

PROFESSIONNELS DU DROIT

Solutions

Formateurs